Mohawks : Bâtisseurs de légendes | Guide

APTN

Contact Us Twitter Facebook Youtube Instagram

Guide

Saison 1

Épisode 1 — Le World Trade Center et le 11-Septembre
Le World Trade Center de New York est indissociable de l’histoire des monteurs-assembleurs mohawks, car ils ont activement participé à la construction des tours jumelles. Peter J. Stacey, Randy Horne et Bill Sears se remémorent cette époque qui a changé leur vie, et les émotions qu’ils ont ressenties quand les tours se sont effondrées. John McGowan et Preston Horn sont de la nouvelle génération de monteurs-assembleurs qui travaillent à la construction des tours 1 et 3.

Épisode 2 — Après le 11-Septembre
Quand les tours jumelles du World Trade Center se sont écroulées, les travailleurs mohawks ont participé au nettoyage de ce site emblématique que leurs pères avaient bâti. Mais personne ne connaissait les risques que Ground Zero représentait pour la santé. Jaysen Mayo y a laissé sa santé et sa carrière, et Brad Bonaparte, sa vie. Après le 11-Septembre, des Mohawks, comme John McGowan, continuent d’honorer leur relation avec le World Trade Center avec la construction de la Tour 1, la plus haute de l’hémisphère Ouest.

Épisode 3 — Le meilleur monteur-assembleur
Le festival mohawk d’Akwesasne permet à tous les monteurs-assembleurs du continent nord-américain de faire valoir leur talent et de courir la chance de gagner le titre du « meilleur monteur-assembleur ». C’est aussi un moment pour rendre hommage à des travailleurs d’hier et d’aujourd’hui. Mike Swamp nous offre un tour guidé du festival et des compétitions qui s’inspirent des tâches traditionnelles que doivent accomplir les monteurs-assembleurs.

Épisode 4 — Formation pour les monteurs-assembleurs
Selon la légende, les Mohawks sont des monteurs-assembleurs de nature, ils ont ça dans le sang. La tradition se passe de génération en génération. Aujourd’hui, les jeunes qui veulent faire ce métier doivent suivre une formation rigoureuse pour obtenir leur certificat de compétence. Les Mohawks de Kahnawake se déplacent à Montréal pour suivre le cours car c’est le seul endroit qui offre ce programme d’apprentissage en anglais dans la région. Akwesasne a son propre programme dans la communauté dirigé sous l’œil vigilant du vétéran William Cook.

Épisode 5 — Albert Stalk, une légende vivante
Albert Stalk, natif de Kahnawake, a appris le métier de son père, comme le veut la tradition, mais il a vite connu une renommée mondiale grâce à ses exploits audacieux. Il a été le premier à escalader la tour Eiffel à Paris sans équipement de sécurité, ce qui lui a valu le surnom de « Eiffel Al ». Après cette prouesse, il a été mannequin, il a participé à une publicité qui a été bannie des ondes et il a été invité à un jeu télévisé très populaire.

Épisode 6 — En route pour New York
Dans les années 20, la ville de New York est devenue la destination la plus populaire chez les monteurs-assembleurs. Ils ont contribué à dessiner la ligne d’horizon de la ville et à construire les buildings qui figurent parmi les plus célèbres de l’histoire. Découvrez comme Litttle Caughnawaga, le surnom donné à Brooklyn, est devenu le deuxième chez-soi des travailleurs mohawks, encore aujourd’hui. Thomas Jock II et Gordie King font le trajet d’Akwesasne à New York toutes les semaines pour subvenir aux besoins de leur famille.

Épisode 7 — Les Frères Hill : une affaire de famille
À eux trois, les frères Hill – Mike, Gary et Rodney – cumulent plus de 80 ans d’expérience dans le métier de monteur-assembleur. La « famille » est le mot-clé dans ce milieu : les trois frères ont suivi les traces de leur père et leur famille reste près d’eux autant au travail qu’à la maison. Un grave accident a mis fin à la carrière de Rodney, mais encouragé par ses frères, il continue de lutter pour recouvrer la santé.

Épisode 8 — Un pont à ne pas oublier
Le pont international de la voie maritime fait office de frontière entre le Canada et les États-Unis et relie Akwesasne à Cornwall. Les Mohawks ont veillé à la maintenance de ce pont pendant des années et aujourd’hui, ils doivent le détruire. Les travailleurs regrettent la perte de leur légendaire superintendant lui-même monteur-assembleur, Angus Adams, mort soudainement sur un chantier. Mais ses grandes réalisations demeurent une inspiration pour ceux qui l’ont connu. Les vents violents et les forts courants du fleuve représentent des défis dangereux et imprévisibles pour les travailleurs de l’acier.

Épisode 9 — Santé, famille et héritage
Le métier de monteur-assembleur étant l’un des plus dangereux et des plus exigeants pour le corps, la santé et la sécurité sont primordiales pour les travailleurs. Hayden Hemlock a pratiqué le métier pendant plus de 40 ans et a dû se retirer à la suite d’une grave blessure. Aujourd’hui, Hayden s’occupe à guérir son corps et les gens qui l’entourent à l’aide des plantes et des enseignements traditionnels mohawks. Et le contremaître Geggs Martin a troqué son style de vie de fêtard pour des smoothies, des marathons et sa famille.

Épisode 10 — Les acrobates du ciel des Six Nations
La réserve des Six Nations de Grand River est la réserve des Premières Nations la plus importante au Canada. On y trouve donc beaucoup de monteurs-assembleurs, par tradition. Rick Hill nous raconte l’histoire de ces travailleurs mohawks : de la construction des maisons longues à l’exode vers New York. Aujourd’hui, deux générations de travailleurs de l’acier travaillent ensemble pour bâtir l’avenir. Marshall Cayuga est entouré de ses fils et Gerry Burning supervise les apprentis, les monteurs-assembleurs de demain.

Épisode 11 — En route pour l’Ouest
Les monteurs-assembleurs doivent souvent se déplacer loin de chez eux pour trouver du travail. Un groupe de Mohawks parcourt des centaines de kilomètres, jusqu’en Saskatchewan, pour trouver de l’emploi dans une usine de potasse où la construction de plateformes de forage est aussi exigeante que l’érection de hauts gratte-ciel. Le salaire est excellent, mais l’isolement a aussi un prix, très élevé pour certains.

Épisode 12 — John Squires : un engagement à vie
John Squires travaille comme connecteur depuis plus de 40 ans et il n’est pas près d’arrêter. Ancien monteur-assembleur, l’infatigable John est indispensable sur un chantier, prodiguant ses conseils à la jeune génération.

Épisode 13 — Des femmes aux nerfs d’acier
Les femmes mohawks bousculent les traditions qui veulent que le métier soit réservé aux hommes. Tiffany Johnson suit le programme d’apprentis et dès le premier jour, elle est prête à prouver à tous qu’elle n’a pas peur des hauteurs et qu’elle peut soulever de lourdes charges. Janice Albany, maintenant à la retraite, repense aux jours où elle dirigeait une équipe de peintres entièrement féminine sur le pont Mercier. Et Lu Ann Styres des Six Nations tient à devenir la femme la plus âgée à pratiquer le métier.